Copyright photo : www.pretajardiner.com

La rhubarbe est un légume. Eh oui, encore un qui fait controverse… tomate, concombre, avocat, pois. Je vous l’accorde, on le consomme comme un fruit. Légume ou fruit, il pousse dans les potagers québécois depuis plus de 100 ans. On l’utilise surtout pour faire des tartes et des compotes, mais on la mange aussi crue, souvent avec du sucre ou du sel.

Quand vous l’achetez au marché, choisissez de la rhubarbe aux tiges fermes et cassantes, sans taches.

Pour l’utiliser, on coupe les feuilles qu’on ne mange pas. Ces dernières sont considérées toxiques, quoique certains les tolèrent. On coupe aussi le bout des tiges. On pèle parfois les gosses tiges qui sont trop fibreuses.

La rhubarbe se combine bien à plusieurs autres fruits comme la pomme et la fraise. Elle peut aussi remplacer la canneberge dans la plupart des recettes. Elle se marie aussi avec la cannelle, le citron et le gingembre. On l’utilise aussi avec certains poissons ou viande.

Vous pouvez la conserver au réfrigérateur jusqu’à deux semaines. Pour la congeler, coupez-la en morceaux ou faites-en des conserves pour la conserver longtemps.

Du point de vue de la santé, la rhubarbe est très bonne. Le problème, c’est que sucre et le sel qu’on y ajoute. Lorsqu’elle est consommée crue, elle est une excellente source de potassium, de calcium et de vitamine C. Crue ou cuite, elle contient beaucoup de fibres alimentaires, de la vitamine K et des antioxydants.

Voici mes recettes préférées avec de la rhubarbe :