Je sais qu’à ce temps-ci de l’année, on en parle partout, mais malgré cela, la question revient toujours nous hanter Quoi mettre dans la boîte à lunch? Et ce, si déjà on se fait un lunch!

Aujoud’hui, vraiment tout le monde est retourné à l’école, du primaire à l’université. Même si vous n’allez plus à l’école, apporter votre lunch au travail est franchement plus productif, plus économique et plus santé! Vous pourriez facilement épargner une centaine de dollars par mois en apportant votre lunch plusieurs fois par semaine. Du point de vue de la santé, eh bien, il est évident que dans votre lunch, vous contrôler les ingrédients et les quantités.

Mes trucs et conseils :

1. Variez. Si vous mangez tous les jours le même sandwich. C’est certain que ce n’est pas inspirant.

2. Faites-le le soir. Personne n’a le temps de se faire un beau lunch à la dernière minute le matin avant de partir.

3. Préparer certaines choses à l’avance. Pensez aux lunchs quand vous faites votre liste d’épicerie. Quand j’arrive de l’épicerie, je prépare plusieurs fruits : je les lave, les coupe et les répartis en portions (raisins, ananas, melon d’eau…) Ça a l’air fou à dire de même, mais ça sauve beaucoup de temps. Je fais la même chose avec le yogourt, que je vais tout de suite mettre dans des petits contenants hermétiques. Le dimanche, je fais des barres tendres, des muffins ou autres collations que je pourrai apporter au lieu de l’acheter.

4. Cuisinez plus souvent et en plus grande quantité. Une bonne façon de sauver du temps lorsqu’arrive le moment de faire son lunch, c’est d’apporter un restant de la veille ou de sortir une portion du congélateur. Avant même de faire la vaisselle, mettez le reste de votre repas dans des plats individuels. Gardez-vous une portion pour le lendemain et congeler le reste. Ainsi, vous ne mangerez pas 5 jours de suite de la lasagne et vous aurez de quoi vous dépanner, les jours où vous n’aurez pas fait à souper.

5. Faites des changements graduels. Si vous mangez tous les jours au restaurant, ne décidez pas de commencer à apporter votre lunch 5 jours par semaine. Vous allez abandonner rapidement, probablement comme la plupart des résolutions que vous avez prises dans le passé. (Je parle pour moi, du moins!)

6. Achetez-vous un bon thermos. Vous n’avez accès à un micro-onde? Vous mangez sur le route? Choisissez un thermos en inox au lieu d’en plastique. Vos aliments resterons plus chauds, plus longtemps. En plus, le plastique tache et absorbe les odeurs. Vous pouvez même verser de l’eau bouillante dans votre thermos avant d’y mettre la nourriture. Comme le thermos sera chaud lui-même, il gardera la nourriture chaude plus longtemps.

7. Optez aussi pour des plats froids. Si vous n’avez pas de réfrigérateur à porter de main au bureau ou à l’école, n’oubliez pas les blocs réfrigérants (ice pack) ou congelez un jus et placez-le au-dessus des aliments et non en dessous pour une meilleure répartition de la fraîcheur. Au lieu d’empester la cafétéria avec votre reste de poisson, mangez-le froid en salade! Notez que le froid atténue le goût des aliments. Sortez donc votre lunch du réfrigérateur 10 minutes avant de le manger.

8. Si au contraire, vous avez accès à un micro-ondes, vous pourrez réchauffer vos restes facilement. Par contre, il faut penser que le micro-ondes ne fait pas seulement réchauffer vos aliments, mais les recuit. Ainsi, certains choix de plats seront moins favorables. Évitez les viandes saisies. Optez pour des plats qui sont même meilleurs le lendemain : pâtes, mijotés, fricassées, etc. Aussi, faites attention aux contenants que vous choisissez. Les plats de céramique ou de vitre seront vos meilleurs choix. Si vous n’avez que des plats de plastiques, apportez-vous une assiette au travail dans laquelle vous pourrez réchauffer votre lunch.

9. Vos enfants rapportent ou jettent de la nourriture parce qu’ils n’aiment pas leur lunch? Demandez à votre enfant d’écrire une liste de ces aliments préférés (dans les quatre groupes alimentaires) et combiner ses aliments préférés en variant chaque jour.

10. Ne négligez pas une collation; surtout chez les enfants d’âge scolaire. Pour eux, 3 repas, même équilibrés, ne suffisent pas à combler leurs besoins alimentaires. Non seulement leur estomac est plus petit et ils sont en pleine croissance, mais refaire le plein d’énergie aide à se concentrer en classe. Dans les écoles, il y a souvent des restrictions alimentaires à cause des différentes allergies. Ne vous compliquez pas la vie. Voici quelques idées : fruits entier, fruits en morceaux avec un yogourt nature ou à la vanille, légumes crus et trempettes à base de yogourt, de crème sure, de ricotta ou d’hummous, un yogourt et des céréales, un jus de légume, un morceau de fromage, un petit muffin, mimi-bagel, coupes de fruits (de vrai jus de fruits), compotes (sans sucre ajouté), lait ou boisson de soya.