Halloween approche à grands pas et je vous pose la question : pour ou contre les bonbons à l’école?

Depuis quelques années, les commissions scolaires ont sorti la malbouffe des écoles et ont élaboré des plans de nutritions. En suivant les nouvelles directives, les enseignants du primaire vérifient les boîtes à lunch quotidiennement et s’assurent que ce qui est consommé est suffisamment bon pour la santé. En suivant cette ligne de pensée, les enseignants ne devraient pas remettre de bonbons ou de chocolats aux élèves la journée de l’Halloween. Bien entendu, ils vont tolérer les friandises et le chocolat dans la boîte à lunch (je pense en tous les cas), mais peuvent-ils ou devraient-ils en donner tout court?

Par ailleurs, avec les allergies alimentaires de plus en plus fréquentes, l’échange de nourriture est interdit entre les enfants.

Qu’en pensez-vous? Est-ce normal? Est-ce que l’école a un rôle important à jouer dans l’éducation à la nutrition des enfants? Est-ce que la restriction totale à l’école est le meilleur message à envoyer aux enfants, ou si au contraire ne devrait-on pas amener les enfants à jongler avec les produits qui existent sur le marché et à simplement en manger de façon raisonnable?

Personnellement, je connais les études de l’OMS (organisation mondiale de la santé) qui rapportent qu’à l’échelle mondiale, “on estime que 22 millions d’enfants de moins de 5 ans sont aux prises avec l’embonpoint ou l’obésité”. Je suis aussi d’accord avec les recommandations qui y sont faites :

  • Modifier l’environnement dans le but de favoriser de saines habitudes de vie en milieu scolaire et communautaire.
  • Favoriser l’acquisition de connaissances et de savoir-faire pour permettre aux individus de faire des choix sains.
  • Limiter et réglementer la publicité destinée aux enfants.

Mais, je pense que les commissions scolaires se sont arrêtées à la première. Je crois qu’on devrait éduquer ou enseigner aux enfants à trouver un équilibre entre le sain et l’agréable… comme le précise la deuxième recommandation.

On parle de l’Halloween, mais la même question se pose pour les fêtes d’anniversaire où les enfants apportent du gâteau? Les enseignants devraient-ils retourner les gâteaux à la maison?

Est-ce que, pour vous, la qualité de la friandise ou du chocolat joue un rôle dans l’équation? Devrait-on faire découvrir aux enfants de produits de meilleure qualité? Ainsi, le chocolat pourrait contenir plus de cacao mais moins de sucre, d’agents de conservation ou de colorant? Et en même temps, encourager des artisans locaux qui vendent des produits d’ici?

Que pensez-vous de tout cela?

Copyright photo : http://www.travail-domicile-serieux.fr/vdi-alimentaire-les-delices-de-mamie-dine-51.html