Je vous avais parlé de cet évènement culinaire montréalais, il y a quelques semaines de cela, eh bien s’y suis allée hier. La Cabane est une expérience mélangeant tradition et nouveauté, temps des sucres et autres produits du terroir. Non, non, je n’ai pas fait une erreur d’orthographe… le E de l’enseigne est tombée devant nous alors que vous arrivions… presque impossible à croire!

Ça se passait au Vieux-Port de Montréal, au pavillon Jacques-Cartier. La salle elle-même n’avait à la base rien de spécial, mais les organisateurs ont réussi a la rendre très chaleureuse.  Les grandes tables de designer étaient en bois et les chaises étaient mélangées, certaines en bois d’autres en plastiques blancs. Au dessus des tables, des agencements de lampes toutes recouvertes de laines (ou même de chandails de laine). Au centre de la pièce, une énorme tête de caribou. Près du bar, il y avait des hamacs et des bancs de bois. Finalement, à l’extérieur, des bancs entourent un grand feu de joie. À la fin du repas, un super violoniste a joué quelques chansons. Il était très bon, mais j’ai trouvé qu’il n’est pas resté assez longtemps. Il ajoutait beaucoup à l’ambiance et j’étais déçue de le voir rester si peu longtemps.

Le menu de 5 services était fixe. L’accord mets et vin ou mets et bière était possibles et nous avons choisi vin. Trois verres nous ont été servis. Je ne suis pas une experte en vin, mais j’ai bien apprécié la dégustation.

En entrée, du bison fumé façon smoked meat avec toast melba maison, creton de truite et pain farci au pulled porc. L’entrée était très bonne.

Ensuite, pour se réchauffer, ils nous ont servi une soupe canard et nouille. Le canard était très bon, mais le bouillon était un peu fade à mon goût.

Je n’ai pas de photo de la suite. Comme la lumière avait beaucoup baisée, et que l’éclairage était coloré, mes autres photos sont terribles.. ;)

Le repas principal, je l’avoue, me faisait un peu peur. Tarte de boudin et chutney de pommes, légumes racines, poitrine de porcelet croustillante et haricots blancs à la mélasse. Évidemment, c’est la tarte de boudin qui me faisait peur. Je n’en avais jamais mangé, mais j’avais pris pour acquis que je n’aimais pas trop ça. Finalement, ce n’était pas si mal du tout. Ma partie préférée a été le porcelet croustillant. Le croustillant goûtait le bacon et le porc était fondant.

Avant le dessert, on nous a  servi un chocolat chaud avec une crème fouettée à la menthe. C’était très bon, je vais définitivement refaire ça chez nous. Le dessert est la partie qui m’a le plus déçue. Ce qu’on peut faire comme dessert en lien avec la cabane à sucre… ils nous ont servi des whippets à l’érable, qui ne goûtaient pas vraiment l’érable, un nougat glacé à la tarte farlouche et beignet au beurre d’érable. Aucun de ces desserts ne m’a impressionnée.

Le service était très bien étant donné qu’ils servent tout le monde en même temps. Le début était un peu chaotique parce qu’une de nous avait commandé le menu végétarien, qui soi-disant passant était très bien.Voici la salade qui faisait office d’entrée.

Pour le prix, à mon avis, c’était vraiment trop cher pour le repas servi. C’était bon, mais pas pour 100$ par personne… je n’y retournerai pas les années prochaines!

Les dates restantes sont malheureusement toutes complètes, mais vous pouvez quand même visiter leur site pour plus d’informations : www.lacabane.ca

Pour d’autre avis, vous pouvez aussi visiter :

La Cabane on Urbanspoon