Au début du mois de mai, je vous ai parlé des fruits et légumes qui poussent localement et qui sont disponibles en épicerie au Québec. Dans la liste, il y avait l’endive. L’endive se retrouve en épicerie à l’année, mais en ce moment, soyez certain qu’elles proviennent de fermes québécoises. Je me suis dit que je vous en parlerais un peu parce que c’est un légume qui n’est pas très populaire, mais qui gagnerait à être connu.

Tout d’abord, l’endive est une variété de chicorée, qui elle appartient à la famille des laitues. Elle pousse dans l’obscurité. Elles ont un goût légèrement amer.

Quand vous choisissez une endive au marché, veillez à ce que les feuilles soient bien refermées et les bouts jaunes. Si les bouts sont verts, c’est parce que l’endive a été exposée à la lumière et elle sera encore plus amère. Préférez les endives plus grosses. Si elles sont abimées dans l’entreposage ou le transport, on enlève les feuilles de l’extérieur. Donc, plus elle est petite, plus elle a été abimée. Ne défaites pas les feuilles à l’avance, sinon elles brunissent. Préparez les juste avant de les cuire ou de les servir. Quand vous lavez l’endive, vous pouvez détacher les feuilles et les rincer sous l’eau froide. Il ne faut pas les laisser tremper dans l’eau sinon on perd les vitamines et les minéraux qui s’y trouvent.

Elle se conserve bien dans un tiroir du réfrigérateur dans un sac perforé ou un linge humide durant 5 à 7 jours. Quand on prépare des endives, on n’a pas besoin de les éplucher. Dans certaines recettes, on utilise les feuilles entières comme cuillère pour une trempette ou mousse de poisson, ou cuites dans une béchamel. On les tranche souvent pour les utiliser en salades. On peut finalement les braiser (30-45min) avec un filet d’huile d’olive ou les cuire à la vapeur (25-30 min) pour accompagner une viande.

Du point de vue de la nutrition, elles contiennent beaucoup de vitamines et de minéraux, mais sont reconnues pour être très peu énergétique, une excellente source d’acide folique et de fibres, une bonne source de potassium, de vitamine C, de riboflavine et de zinc.

J’espère que ça vous inspire et que vous avez un peu plus envie d’inclure l’endive dans un prochain repas.

Pour une idée de recette, voyez ma salade d’endives, pommes et noix de pin caramélisés au miel.